Préparation à la course solidaire
Article mis en ligne le 3 avril 2017

par Webmaster

Dans le cadre des EPI et en préparation de la course solidaire, les élèves de 5ème 1/2, 3, 6/7, 4/7 se sont mis dans la peau d’un journaliste.
Le but était de rédiger un article afin d’expliquer aux participants de la course comment améliorer leurs capacités sportives et se préparer pour le jour J.
Voici leur article.
Bonne préparation et au mercredi 12 avril à 10h pour la course solidaire !!
Mme BUIS, professeur SVT

Yasmine et Abdesalm :
Est-il vrai qu’il faut au moins huit heures de sommeil avant de pratiquer un effort physique ? Réponse de Mr.Grimaud :
Il faut bien dormir avant de pratiquer un effort physique pour ne pas ressentir de la fatigue au cours de cette activité.

Walid et Jonadab :Comment gérer son souffle pendant une course ?
Vous devriez laisser l’air entrer par votre nez pour qu’il se réchauffe puis expirer par la bouche. L’expiration doit être plus longue que l’inspiration cela évite d’être essoufflé et d’avoir un point de coté lorsque vous courez. Vos muscles ont besoin de plus d’oxygène pour fonctionner lorsque l’on court. En conséquence, la fréquence respiratoire va augmenter. Mais à un moment, vous allez atteindre vos limites respiratoires et vous serez essoufflé.

Yanni et Mohamed : Que faut il manger avant l’effort ?
Entraîneur de foot :
‘’Il faut manger des aliments qui contiennent des protéines, pour avoir de l’énergie durant tout l’effort physique, par exemples : œuf, poulet etc.
Pour le repas de la veille, on doit manger des aliments riches en féculents

Rahma et Anissa :Est-il important de s’hydrater pendant le sport ?
M.AKAD Salman, professeur d’EPS :
Pendant l’effort, le sportif transpire . Il perd avant tout de l’eau, ce qui entraîne une déshydratation. Mais il perd également, dans la sueur, des sels minéraux tels que du sodium, du potassium…

Que se passe- t-il si on ne s’hydrate pas ?

Sans eau, le corps risque des troubles sérieux de fonctionnement. Si on ne boit pas on risque de sérieux problèmes : crampe, claquage, transit ralentit, constipations, et dessèchement de la peau donc vieillissement prématuré.

Donc si vous avez soif, BUVEZ !!!

Manon et Diane :Quels sont les aliments que l’on doit manger pour courir plus vite ?

Il faut manger : des féculents comme les pâtes car ils apportent des sucres lents qui nous permettrons de fournir de l’énergie à nos muscles. De la viande, comme du poulet car elle contient des protéines qui sont nécessaires à la formation de nos muscles. Les muscles sont attachés aux os qui doivent être solides. Pour cela, il faut manger des produits laitiers qui sont riches en calcium.

Maath-Jules, Josephate et Jean-Gatien : Comment courir longtemps et ne pas être essoufflé ?
Réponse de M Nouaille :
Il faut courir en ne faisant pas d’apnée et d’une manière régulière.
Exemple : inspirer par le nez puis expirer par la bouche.

Nivine et Sihem : A quelle vitesse faut-il courir pour ne pas se fatiguer ?
Il faut courir à une vitesse régulière pour garder des forces et de l’énergie qui servira à la fin de la course lors du sprint final.

Comment se fait-t-il que les femmes courent moins vite que les hommes dans des compétitions ?
Réponse de Mme BUIS
C’est physiologique, les femmes n’ont pas les mêmes capacités physiques que les hommes à l’âge adulte et à entraînement égal. C’est pour cela que les femmes courent moins vite que les hommes dans les compétitions.

Youssef et Théo : Quand faut-il faire les étirements ?
Il faut faire les étirements après un effort physique ou avant un effort physique car
 « cela favorise une mise en action des tendons et des muscles. »

A quoi sert de faire les étirements ?
« D’une manière générale, les étirements servent à replacer les muscles contractés durant une séance avec pour objectif de maintenir une élasticité naturelle. »

Loup Guidici et Yasmine Ouahek : Qu’est ce qu’un point de côté ?
Un point de côté est une douleur musculaire que l’ on a au diaphragme parce que il se contracte mal (crampe). Quand on court et que nous faisons en même temps une autre activé (exemple : parler avec quelqu’un ).

Maria et Lyna : Qu’est-ce qu’un point de côté ?
Le point de côté est le point faible de nombreux coureurs.
Il est toujours ressenti durant l’effort et est souvent sans gravité. Il est souvent localisé sous les côtes. Il coupe littéralement la respiration.

Quelle solution ?

Premier réflexe, arrêter de courir, puis respirer profondément, très lentement, en insistant bien sûr l’expiration, même si les premières respirations sont douloureuses. Ensuite, étirez votre colonne vertébrale afin d’atténuer l’inflammation de la racine nerveuse. Suspendez-vous à bout de bras à une branche d’arbre ou allongez-vous, coincez vos pieds sous un banc et demandez à quelqu’un de tirer sur vos mains.

Adil : Comment être plus endurant ?
Mon frère dit que pour être plus endurant, on doit s’entraîner quelques jours plus tôt pour garder le rythme. D’après des documents sur internet, il faut avoir un parcours pour se repérer et se sentir dans son environnent. Il faut s’hydrater et avoir une barre énergisante voire même se nourrir correctement.

Ayoub :Est ce que l’entraînement est obligatoire pour avoir de bonnes performances ?

L’animateur m’a dit que l’entraînement est obligatoire pour avoir de bonnes performances car on améliore la musculature du corps, on repousse les limites en améliorant sa respiration. L’entraînement permet d’améliorer sa vitesse et sa fréquence cardiaque.

Jean rémy :Comment améliorer ses capacités physiques ?

Réponse de M.TOUITOU et MME BANGAT
Pour améliorer ses capacités physiques il faut : récupérer lors d’un effort physique , avoir une saine alimentation, manger 5 fruits et légumes, boire beaucoup d’eau et faire de la boxe. Il faut avoir une bonne hygiène de vie.

Nayira, Inès et Emilie :Que manger le jour d’un effort physique intense ?

Réponse de Mme Gilibert et M. Paziak.

Au petit déjeuner (8 heures) il est favorable de manger :

  • Des céréales
  • Du pain grillé
  • Une boisson chaude (thé)
  • Des fruits ( jus d’orange)
  • Produits laitiers (fromage blanc, yaourt…)
  • Miel

Au déjeuner, il est préférable de manger à midi pile (risque de vomissement).

  • Des glucides ( pâtes,riz…)
  • Protéines (viandes, jambon, poissons)
  • Produits laitiers ( fromage blanc, yaourt…)
  • Des fruits
  • Du chocolat noir

Au goûter ( si l’effort est tard ) :

  • Thé
  • Des fruits secs
  • Pâtes d’amandes

Arnaud : Comment s’alimenter lors d’une course ?
Réponse de Mme MATHEVET Françoise, en tant que coureuse
Le soir (du jour avant la course), je mange des féculents (pâtes, riz, pain…), yaourt et fruits frais.

Le matin, trois heures avant le départ de la course, je mange comme petit-déjeuner des céréales avec du lait, et des fruits secs ou frais.

  • Cinq kilomètres, dix kilomètres de course : je bois très peu pendant la course.
  • Mais une course de vingt-et-un kilomètres, vingt, ou plus, je bois régulièrement, tous les quarts d’heure.
    Et après la course (à l’arrivée), pâte(s) de fruit, boisson,biscuits,… puis je reprends une alimentation variée, saine, en outre, normale !

Hedi : Une étude scientifique montre qu’un jeune de 11 ans sur cent utilise le dopage. Pensez vous que cela soit le cas pour la course solidaire ?

Réponse de M Millet :
J’espère que non ! Cela serait vraiment contraire à l’esprit de ce projet. Il est surtout important de bien se coucher tôt la veille, de bien déjeuner le matin et de s’hydrater pendant la course.

Pourquoi les jeunes se dopent t-ils quand ils font du sport ?

Les jeunes n’ont pas conscience du danger que cela représente .
Les produits dopants ont forcément une action très négative sur le corps humain dans le temps . De plus, notre société nous pousse parfois à réussir à tout prix et le plus vite possible. Le sport peut permettre de gagner beaucoup d’argent et certains peuvent être tentés de tricher .