CHAPITRE 5 : UN CLOWN PAS SI DRÔLE QUE CA
Article mis en ligne le 12 juin 2016
dernière modification le 20 juin 2016

par Mme Safyane

Chapitre 5 : UN CLOWN PAS SI DRÔLE QUE CA

En suivant les bruits bizarres, je descends les escaliers me menant aux sous-sols. Je vois encore du sang par terre ! J’ai très peur, je ne sais pas si c’est un rêve ou quoi. J’ignore pourquoi mais il faut que je continue. La peur me fait mal au ventre. Sur le mur, je touche un interrupteur et appuie dessus. La lumière s’allume lentement. Un peu plus loin je vois d’autres escaliers. Je les descends lentement. Ça glisse.
Soudain, j’entends des coups au mur. Je me dirige vers une porte qui est entrouverte. J’entends un rire effrayant. Je me plaque contre le mur et je regarde discrètement. Ce que je vois me glace le sang.

Dans le fond à gauche, les quatre garçons de ma classe sont ligotés sur des chaises avec une corde. Je me rends compte que je ne connais même pas leurs prénoms. Il y a celui aux cheveux roux, celui avec les lunettes et l’autre qui porte des baskets superstar. Le quatrième a du sang sur le visage et un bandeau sur la bouche. Il a l’air endormi. Je ne sais pas s’il est mort ou vivant.
En face d’eux il y a quelqu’un que je ne parviens pas à voir car il est à moitié caché par une armoire en fer et par un rideau rouge attaché au plafond. Sur les murs couverts de tags et de marques rouges douteuses, il y a toutes sortes d’objets suspendus, en rapport avec le cirque : des chapeaux de clown, une bicyclette… Au sol je remarque un couteau plein de sang.
L’homme se déplace dans la salle, et maintenant je le vois de dos. C’est un gros homme habillé en clown qui hurle des blagues nulles en gesticulant. Il crie : « Ah ah ! Vous êtes tombé dans mon piège ! Vous voulez une devinette ? » Et sans prêter attention à leur réponse, il enchaîne : « Qu’est-ce qui est vert et qui rebondit dans un ascenseur ?... » Les garçons attachés se forcent à rire, mais on voit bien qu’ils ont envie de pleurer ou de hurler. J’ai hyper peur ! Un instant, je pense « Bien fait pour eux, ça leur apprendra à faire n’importe quoi… » mais rapidement je comprends qu’il faut les aider quand même à sortir de là.
Comment ? Je ne peux pas rester là sans rien faire !
Soudain, l’un des garçons relève la tête et lance : « Pour… pourquoi vous faites tout ça ? » Je le trouve très courageux. L’homme le fixe et commence :
« Quand j’étais jeune, je voulais être clown dans un cirque mais les enfants se moquaient de moi au lieu de rire de mes gags. J’ai été viré ! Alors j’ai décidé de me venger ! Vous ne me reconnaissez pas ?
— Nnn…non, répond le groupe de garçons terrifié. »
Dans ma tête, je repasse tous les adultes du collège, les profs, les surveillants… Ce n’est quand même pas Mme Chorvarsture ? Personne n’a cette allure. C’est quelqu’un d’autre auquel je n’ai pas pensé. Quelqu’un qui a accès à toutes les salles, à tous les couloirs, à n’importe quelle heure.
« Alors, je suis devenu gardien, pour ne plus essayer de faire RIRE, mais de faire PEUR ! Et tout cela avec ma complice… »
Je n’en saurai pas plus. La gorge me pique. La poussière des sous-sols me fait tousser. Oups ! Il m’a entendu. Il tourne sa tête vers la porte. Son visage est terrifiant, laid, avec des traces rouges. Il me regarde et dit : « Tu veux jouer, petit ? »
Vite, je rassemble toute mon énergie et me mets à courir. Le clown me poursuit dans les couloirs sombres du sous-sol du collège. Je suis plus rapide que lui. Je vais bientôt pouvoir sortir et appeler les secours. Tout à coup, je vois Clara qui surgit d’une porte. Ouf ! Elle va m’aider ! J’ouvre la bouche pour lui expliquer la situation. Mais elle brandit une massue et me frappe de toutes ses forces.

Suite (et fin) :
http://www2.ac-lyon.fr/etab/colleges/col-69/jjaures/spip.php?article575&lang=fr